Le livre blanc du management de transition

Découvrez le livre blanc du management de transition.
Édité par la Fédération Nationale du Management de Transition

Article I - Exercice de la profession

La présente Charte a pour objet de fixer les règles d’éthiques et de comportement en vue du développement harmonieux de la Profession. Le respect de cette Charte conditionne l’appartenance à la FNMT – Fédération nationale du Management De Transition.

Le Cabinet de Management de transition dispose des compétences managériales lui permettant d’apprécier le contexte des missions, leurs natures et les besoins précis des Clients. Il dispose également d’une structure organisée, d’une logistique administrative et d’un réseau, lui permettant de faire face aux besoins de ses clients de façon professionnelle.

Article II - Éthique

L’ensemble des associés, dirigeants et collaborateurs des Cabinets de Management de transition fait preuve d’honnêteté et de droiture dans la conduite des missions. Il s’abstient – même en dehors de l’exercice de la profession – de tout agissement contraire à la probité et à l’honneur.

Il s’engage à avoir une attitude non discriminatoire dans les missions qui lui sont confiées, en respectant la diversité et la culture des entreprises dans lesquelles se déroulent celles-ci.

Il est indépendant, impartial et objectif et ne porte jamais atteinte à la réputation ou au travail d’autrui.

Le Cabinet s’engage à respecter les lois et règlements en vigueur dans les pays dans lesquels il intervient, notamment ceux concernant le droit du travail.

Le Cabinet de Management de transition s’engage à travailler dans le respect des contrats négociés et à agir en toutes circonstances dans l’intérêt légitime de ses Clients.

Article III - Confidentialité

L’ensemble des associés, dirigeants et collaborateurs des Cabinets de Management de transition s’engage, tant avant qu’après l’achèvement d’une mission, à tenir secret vis à vis de tiers toute information relative au Client ou à toutes sociétés qui lui sont liées, y compris, sans que ce soit limitatif, les informations d’ordre commercial, technique, opérationnel ou financier, apprises ou communiquées au Cabinet pendant le déroulement de cette mission et à ne pas en faire usage à son profit, ni à celui de toute personne ou entité autre que le Client ou les sociétés qui lui sont liées.

Le Cabinet s’engage à prévoir dans le contrat de service ou de travail du Manager de transition relatif à la Mission une obligation de confidentialité équivalente à celle ci-dessus.

Article IV - Compétences

Le Cabinet de Management de transition s’assure par tous moyens de la compétence des Managers de transition qui réalisent les missions pour son compte, notamment la vérification des diplômes et la validation des expériences professionnelles par des prises de références appropriées.

Cette exigence de compétence doit être appréciée mission par mission, tant au niveau des connaissances théoriques et pratiques que dans leur mise en œuvre.

Le Cabinet doit s’assurer que toute mission proposée à un Manager de transition a fait l’objet de sa part d’une appréciation sur sa capacité à l’assumer avant acceptation. Le Manager de transition ne peut accepter que les missions relevant de son domaine de compétence et doit refuser toute mission qui le placerait dans une situation de dépendance matérielle ou intellectuelle.

Article V - Qualité

Le Cabinet de Management de transition doit avoir mis en place des procédures permettant de s’assurer de la qualité des prestations fournies. Les procédures qualité doivent couvrir :

  • La phase commerciale
  • La négociation des missions
  • La sélection du manager
  • La réalisation de la mission
  • Le transfert des compétences en fin de mission
  • Les aspects contractuels (légalité et clarté des contrats avec le client et avec le manager) et administratifs de la mission (facturation, délai de recouvrement, etc.)

Article VI - Obligation de communication

Dès qu’il en a connaissance, le Cabinet de Management de transition doit informer les différentes parties prenantes à la mission de tout dysfonctionnement, conflit d’intérêt ou événement pouvant mettre la mission en difficulté et/ou susceptible d’impliquer une modification au contrat initial. Il apporte les solutions correctives à la bonne fin du projet.

Article VII - Assurance Responsabilité Civile Professionnelle

Le Cabinet de Management de transition s’engage à souscrire une assurance Responsabilité Civile Professionnelle couvrant les éventuels dommages corporels, matériels et immatériels qui pourraient être causés à ses clients par les Managers qui réalisent les missions pour son compte et par ses propres collaborateurs.